Saga New Romance : Calendar Girl d’Audrey Carlan

img_0491Avis :

J’ai adoooooré l’histoire et le personnage de Mia. Bon on ne parlera pas de Wes sinon… baaaave et tombe dans les vappes.

– Bon, je reprends le boulot de cette incompétente. Nous suivons donc l’histoire de Mia, banale fille de Las Vegas qui rêve de gloire. Par malchance, son père attristé par la mort de son épouse tombe dans l’appât du jeu et de la roulette. C’est donc à Mia de se débrouiller pour trouver un million de dollars

Quoi combien ? 

– Rendors toi l’assome, bref. Alors, qu’elle pouvait bosser dans un restaurant ou être femme de ménage ou encore enchaîner les petits rôles elle devient donc le rêve de toutes les petites filles (je suis bien sûre ironique) : Escorte. Comme nous l’annonce la jolie couverture : 1 homme par mois. Alors, non seulement elle ne trouve pas cette idée toute seule mais c’est sa tante qui va l’embaucher.

Je t’en prie ! Dévoile toute l’intrigue pendant que tu y es !

– Ah ça y est tu peux reprendre ?

Mais…

– Bon. Ce tome est sûrement un excellent avant goût de ce que va être cette saga. Pourtant, à la clôture de ce livre, nous avons eu beaucoup de mal à laisser Weston. Bel homme, riche avec une une tête plutôt bien remplie.

Ah Wes… C’est la PERFECTION incarnée ! Lisez ce livre et vous comprendrez pourquoi ! Puis, en plus ce livre nous offre quelques scènes… mucho caliente! Hihi !

– C’est sûr que ce n’est pas à mettre entre toutes les mains. Public avisé et fangirl en délire, ce livre est fait pour vous.

TEAM WES FOREVER D’ABORD !!!

– Tais-toi. *l’assomme*. Donc, nous resterons sur une lecture formidable, légère et drôle (merci Mia) qui passe le temps (même si avec 154 pages on ne va pas très loin), on ne parle pas non plus un coup de cœur. Dans l’attente de la suite !

 

Résumé :

Mia vit avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s’est mis à boire et à jouer. Il emprunte un million de dollars qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’envoie dans le coma. Mia doit assumer la datte de son père. 

Quelle solution va-t-elle trouver ?

 


Photo prise avec un Canon EOS 1300D


 

img_0506

Avis :

– Nous retrouvons Mia qui, après des séparations déchirantes avec Wes, part pour son deuxième client. Et pour cette lecture nous sommes tombées de clichés en clichés… Pourquoi ? Parce que le bel n’est autre qu’un artiste français. Déjà ça nous plante un premier cliché. 

Mais il est plutôt cool quand même ! Puis il dit qu’il doit voir les corps pour peindre ! 

– Lève les yeux au ciel Et c’est bien ça le problème. Que ce soit dans sa manière de s’exprimer ou de penser, Alec est un cliché à lui-même. Des « ma jolie » par-ci et des « oui » à chaque fin de phrases…QUI PARLE EN TERMINANT CHAQUE PHRASE PAR OUI ?!

Je pense que tu devrais te calmer Capri…

– Non ! Ce livre, aussi plaisant soit-il par sa légèreté et m’a pronfondément énervé car NON les français ne font pas QUE l’amour (car pour Alec il ne baise pas il fait l’amour… mouiiiii). NON ce n’est pas tomber amoureux quand tu fais l’amour (on va utiliser ses termes hein) avec quelqu’un et NON on ne tombe pas amoureux de quelqu’un pour se dire « oui mais bon c’est juste pour un mois et puis c’est ma muse… » sdvlnbjvjqsipbhpDNbkmSNBQV?ENJQnv

Je vais reprendre la chronique hein…

– AAAAAAAAAAAAAH !!

De toute façon, c’est bon elle est partie, elle n’est pas restée avec lui. Calme-toi.

– C’est bien ça le problème…

Euh je ne te suis plus là…

– Ce dont j’avais peur… Elle va s’attacher à tous ses clients ! 

Oui… Mais Wes a une place spéciale, pas Alec…

– se balance d’avant en arrière Je vais pas survivre à cette saga si en Mars on va avoir un condensé de cliché sur les Italiens…

Oh oui Anthony Fasano, dit « Tony ». Ça ne te rappelle pas Madame est servie ?

– regard noir Ne commence pas. De toute façon, on va attendre un peu avant d’aller l’acheter. Il faut que je m’en remette… 

Oui oui… 😥 

– A bientôt~

Hey ! Ne dis pas ça comme ça ! Euh je.. je… j’espère que pour vous ça a été une bonne lecture, et nous vous retrouvons très prochainement pour une nouvelle chronique ! 

Résumé :

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.
L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.


Photo prise avec un Canon EOS 1300D


 

Calendar girl t3

Avis :

OMG. OMFG dirons-nous même ! Ce tome est… magistral, beau, agréable à lire ! 

Puis, presque aucun cliché…

Ah parce que pour toi des italiens qui tiennent un resto italien c’est pas… ?

– Oui bon, ça parait plus LOGIQUE qu’un certain artiste français qu’on a rencontré dans le tome 2.

– Par souci de gentillesse envers celles qui ne l’ont pas lu… nous ne dévoilerons pas ce qui nous a fait monté au plafond. Celles, au contraire qui l’auront lu, comprendront de quoi nous parlons… 😀 

– La trame de ce tome nous fait souffler un peu car Mia doit cette fois faire semblant d’être la fiancée d’un chef italien… homosexuel. Nous suivons alors le trio Anthony, Hector et Mia qui nous fait rire, crisper nos doigts sur le livre ou soupirer de soulagement. Car si Tony…

Mitchelli ?

– Tu vas nous faire la blague à chaque fois ?

Désole *se blottit contre le canapé*

– Donc, si Tony *regard meurtrier* et Hector ont engagé notre redoutable escort, c’est parce que notre séduisant restaurateur n’assume pas sa sexualité vis à vis de sa famille (vous sentez venir le cliché de l’italien qui se doit d’être macho ? Bah on en parle dedans), de sa boite et car en plus d’être un génialissime chef d’entreprise il est aussi boxeur. Et apparemment tout ça n’est pas compatible avec l’homosexualité… *soupir* Triste monde.

Comme vous vous en doutez, tout ce qui finit bien et Mia part pour une nouvelle aventure tout en gagnant de nouveaux amis !  J’ai hâte de savoir comment ça va se passer pour Avril car évidemment l’idée du client gay ne va pas marcher pour tous les autres tomes lol. Peut-être un client impuissant ? 

– Cléo…

Capri ? 😀

– Nous revenons aussi sur ce qui s’est passé avant que Mia décolle pour Chicago. Il y a eu des scènes émouvantes avec son père puis…

Mais aussi elle a dû donner en main propre le chèque à Blaine ce dksnvlkdbdc sjobjq !!

– Oui oui. Blaine nous était présenté que par les dires de Mia ou bien de son amie. Là, nous le rencontrons enfin et nous comprenons en quoi c’est un « gros connard ». 

JE VEUX LE TAAAAAPER !!

– Calme-toi, tiens attrape ! *lance un Schokobon*

Ouiiiii *cours*

– De plus, il veut modifier les termes du contrat pour que Mia vienne à chaque fois pour lui donner le chèque. Il l’a aussi menacé d’être un de ses clients.*frissonne* Même si c’est un personne qui semble extrêmement sadique, j’espère en connaitre davantage sur lui, ce qui le pousse à agir ainsi.

*reviens* C’est un-

*met sa main sur sa bouche* Allez allez, on va prendre un thé et on va se calmer. On vous dit à la prochaine et on s’excuse pour le manque de chronique en ce moment !

A la prochaine ! ❤

Résumé :

Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa sœur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.


IMG_0790.JPG

Avis :

– Bon, le début était peu prometteur.

Même si dans un sens, Mia tombait enfin sur un os.

– Un connard arrogant ? Déjà vu. Mais cette fois, Mia n’en tombe pas amoureuse ! YES.

Oui oui vous lisez bien, c’est le deuxième tome où notre escort préférée ne couchera pas avec son client. Mais elle ne va pas rester sur son insatisfaction sexuelle. Malheureusement, ça ne sera pas notre Wes chéri qui va la combler… snif… (Indice : revenez en février)

– Parlons plutôt du client, nous retrouvons donc un joueur de base-ball qui a besoin de redorer son image. Hélas, il ne voit pas la dévotion qu’à son attachée de presse pour lui alors qu’il en pince aussi pour elle.

Et c’est donc Mia qui va les aider, tout en étant la petite amie officielle pour la presse et la famille, à être ensemble.

– Mais le playboy n’est pas simple même s’il ne rêverait que d’être avec Rachel. Il la respecte trop (non non pas dans ce sens) et c’est donc pourquoi il préfère s’éclater avec d’autres pouffes.

Mia va donc avoir quelques difficultés dans son rôle d’entremetteuse mais comme vous le devinerez facilement, réussira et s’envolera pour son autre mission que nous attendons toujours de dévorer !

– L’opposé entre Rachel et Mia était sympa à observer. Mia est plutôt explosive, fonceuse alors que Rachel pèse chacune de ses actions et discrète.

C’est un tome qui a été agréable mais sans plus. Pour le rôle de l’entremetteuse, nous l’avons trouvé beaucoup mieux pour Mars parce que nous étions beaucoup plus attachée envers Tony et Hector plutôt que Mason et Rachel. Allez savoir pourquoi ! Mais c’est avec trépignement que nous attendons d’acheter les tomes suivants (nous sommes déjà en juin quand même !).

– On espère que cette chronique vous aura plu et nous vous retrouvons pour une prochaine fois !

A bientôt~ 

Résumé :

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.
Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?


Photo prise avec un Canon EOS1300D


Plus d’informations sur Calendar Girl d’Audrey Carlan : 

Edition : Hugo New Romance OU France Loisirs

Nombre de pages : 154-160 selon le tome ou l’édition

Prix : 9€95 

 

Publicités

Une réflexion sur “Saga New Romance : Calendar Girl d’Audrey Carlan

  1. Ping : Le Big Bang Littéraire – Capri et Cléo racontent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s